Mode urbaine

Posté par: QC SHOP Dans: FASHION Date: Commentaire: 0 Vues: 223

mode urbaine québécoise

‘’ La mode, désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d'une époque dans une région donnée. C'est un phénomène impliquant le collectif via la société, le regard qu'elle renvoie, les codes qu'elle impose et le goût individuel ’’  (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mode_(habillement)

Bien que la mode urbaine est vue le jour dans la scène hip-hop des années 80, elle est toujours belle et bien présente de nos jours. C’est une façcon de sortir de l’ordinaire, de se diversifier et transposer notre personnalité au travers de nos vêtements.

Petit cours d’histoire:

A New York, Afrika Bambaataa, rappeur et ex-membre du célèbre gang des Black Spades, se fait connaître dans les « block parties » (un type de soirée qui réunit la jeunesse afro-américaine du Bronx) grâce à un exercice d’un nouveau genre, le « DJing ». Il s’agit de l’art d’isoler devant des platines, sur de la musique funk ou soul, les ruptures rythmiques et mélodiques. Rapidement, il est considéré comme l’un des pères fondateurs de la musique hip-hop. De ce nouveau genre musical naîtra aussi un style de danse, le « b-boying », que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de « breakdance » et qui consiste à effectuer des figures acrobatiques au sol. Ce courant s’accompagne pour les Noirs américains d’une quête de leurs racines africaines. Un style urbain aux accents africains et caribéens voit le jour.

Dans les quartiers noirs de New York, les couleurs de la Jamaïque rasta (le noir, le vert, le jaune et le rouge), qui deviendront les symboles du panafricanisme, s’affichent de plus en plus sur les vêtements. L’Afrique se porte autour du coup, taillé dans un morceau de cuir, à la manière des colliers traditionnels. Le tissu africain Kente se décline sur de petits chapeaux, de lourdes boucles d’oreilles ornent les tenues en référence aux bijoux tribaux, comme chez les membres du groupe Salt-n-Pepa… Quant aux adeptes du hip-hop, ils privilégient un style plus sportswear, véhiculé par exemple par les rappeurs du groupe Run DMC : chaussures Adidas Superstar, bob, veste zippée et blouson customisé avec des inscriptions graffitis, en référence au street art, alors en plein essor. Le hip-hop est né, son esthétique aussi.

Référence (http://www.lemonde.fr/decodages/article/2015/05/13/la-mode-hip-hop-sous-toutes-les-coutures_4632998_4606750.html#yJ0xxzvZlQmGEhMW.99)

Au Québec nous n’avons pas passé à côté de cette tendance qui est devenue très, disons-le, “Bling-Bling”. C’est pourquoi  notre site web : https://qcshop.ca  vous offre des vêtements de créateurs québécois qui ont su donner vie à leur marque en créant des produits de haute-qualité.

Rapporté par mots clés

    Commentaires

    Laissez votre commentaire